Dans chaque village, se trouve généralement un moulin. Il existe deux types de moulin, le moulin à vent et le moulin de rivière appelé également moulin à eau.

Les premiers moulins datent de l'époque carolingienne ils sont de rivière, les moulins à vent se généralisent vers le XIIéme siècle.

Dans notre belle commune de Houesville, c'est bien évidement un moulin à vent qui existait.... mais où se trouvait il ? combien sont ils ? .... 

Pour vous aider je vous donne un indice : c'est un endroit où le vent est roi ....!!!!!!

 

 

Le meunier est un personnage très important, car repose sur lui la fabrication de la farine et donc du pain qui est l'aliment de basse de nos ancêtres.

La construction et l'entretien d'un moulin sont très onéreux, c'est pourquoi il appartient le plus souvent à un seigneur qui le construise sur leur fief et cède au meunier le droit d'exploitation contre le paiement d'un loyer et la charge d'entretien. Afin d'assouvir leur domination, les petits moulins domestiques sont détruits à la demande des seigneurs ce qui oblige la population à utiliser le moulin banal cette pratique eu lieu jusqu'à la révolution.

Chaque moulin a un territoire nommé "banlieue" qui est défini par la distance que peut parcourir un âne chargé en une demie journée.

 

 

Sur sa récolte, le paysan doit donner, une partie au seigneur pour pouvoir utiliser son moulin. Ce don est appelé émolument, mais le paysan doit également payer en nature le meunier cela se nomme la mouture qui correspond à 1/24 ème de la farine moulue.

Afin de mettre un terme au règne des seigneurs la " révoltes des moulinets" se mets en route vers 1788. Elle voit  la révolution y mettre définitivement un terme. On voit alors, une prolifération de moulin privé. Le meunier voit alors son statut évolué, il n'est plus seulement un utilisateur du moulin mais un propriétaire.

Désormais posséder un moulin est un signe de richesse et de prospérité !!!!

Le plus souvent, dans les petits moulins, le meunier travaille avec un seul ouvrier nommé garde moulin. Celui ci est chargé de veiller sur la mouture pendant que son patron visite la clientèle.......

Le travail de meunier est pénible, chaque jours il doit manipuler de lourds sacs de graines, puis de farines. Le meunier a plusieurs cordes à son arc, en plus d'être un fabricant, c'est aussi un commerçant, il négocie les prix et tient rigoureusement sa comptabilité car la fraude sur les taxes établies sur la farine est très surveillé.

 

 

Le meunier n'a pas très bonne réputation, il est coutume de penser que le meunier se sert largement .... il passe aussi pour un sorcier. Souvent, on lui attribut le pouvoir de guérir une maladie des ganglions appelée l'enchappe, mais aussi les rhumatismes  en frappant la partie malade avec son marteau à rhabiller..

Il hérite se pouvoir de son patron SAINT MARTIN.

Généralement le savoir faire se transmet de père en fils, alors peut être avez vous un ancêtre meunier voir toute une lignée .... à vos recherches !!!!!

Mais qu'en est il à Houesville ............... avez vous trouvé où se situait le ou les moulins à ....vent ???

 Effectivement un moulin existait à Houesville, d'ailleurs un lieu porte le nom de campagne du moulin et ferme du moulin (ferme d'Edouard).

De plus dans des actes du XVIIIéme siècles, on retrouve plusieurs mention faisant remarquer qu'un chemin partait du moulin pour venir vers la croix Paon.

29102014072

 

Ce moulin portait le nom du "Moulin de BEAUSSAUX"

Le moulin de Houesville devait être constituer comme tous les autres moulins de la région en une tour circulaire à un seul étage surmonté d'un toit poivrières.

 

cassini 101

                                                        Carte de Cassini

 

En 1604 et 1608 un droit de colombier et de moulin est tenus dans le fief de Charles VARROC.

Le 3 mars 1671 devant le notaire de Valognes, il est fait actes de ventes à Richard LUCAS, écuyer seigneur de Nehou des terrains des pêcheries à anguilles se trouvant sur la Douve ainsi que du moulin à vent à farine nommée le 'Moulin de BEAUSSEAUX" le tout sis à Houesville.

le 11 mars1671 Monsieur Richard MANGON devenait le propriétaire du fruit de cette seconde vente à la suite d'un retrait lignager.

Dans un actes de catholicité de 1668 à 1687 on peut noter la présence d'un meunier en la personne de monsieur DUPART en 1674 et Monsieur BAZIRE en 1775.(Peut être un lien avec notre Christian)

Liées à ce métier de meunier, on peut trouver dans cette paroisse ou fief selon les goûts des uns et des autres, la présence d'un couvreur en paille du nom de LEGRAND en 1669 et CHARDINE en 1767 pour les premiers à êtres mentionnés dans les registres, un Blastier (marchand de blé) en 1761 du nom de PASSIM et un boulanger du nom de BROSQUET en 1669 et RENOUF en 1781.

liesvillesurdouve

 

 

 

 

 

 

A savoir

Savez vous, que le plus vieux moulin de France  se situe à quelques kilomètres de là sous un épais tapis de lierre....... en la commune de Liesville-sur-Douve !!!!!!!