Pour les plus jeunes et  pour le juju qui tourne sur la place.

Un lavoir, c'était un lieu public pour laver le linge. Le lavoir était alimenté par un cours d'eau, en général couvert où les lavandières lavaient le linge.

Le lavoir est le plus souvent public, cependant il peut être  payant selon les communes. Vous l'avez reconnu l'un des plus beaux lavoirs de France celui de la ville de Carentan. 

lavoir

 Certains lavoirs étaient équipés de cheminées pour produire la cendre nécessaire au blanchiment. En pierres, en briques, ou plus modestement en bois ou en torchis. 

La première vocation de notre lavoir était de permettre de rincer le gros linge après avoir été nettoyé. Le lavage qui se faisait à l'aide de cendres mélangées à de l'orties ne consommait que quelques seaux d'eau.

Le plus souvent, la corvée se faisait prés des puits, ou autour des maisons qui avaient une buanderie. Le linge lavé était remis dans la lessiveuse puis déposé sur la brouette, direction le lavoir car le rinçage du linge nécessitait de grandes quantités d'eau claire.

A houesville ce lieu dit s'appelle le lavoir 

29102014068

 Pour rappel, la route qui menait à Saint Côme du Mont n'était qu'une simple chasse. Les nombreuses sources captées passent par ce point bas de la commune, avant de finir dans le marais .

Ainsi, le lavoir avait trouvé sa place.

Depuis, plus de trace de la fameuse pierre plate ou de la  simple planche posée au bord du cours d'eau.

 A Houesville, il s'agissait d'un aménagement de contournement de crues autour du cours d'eau et des sources qui s'écoulent.

Les Lavandières, 1895 reproduction procédé giclée

 

 

 

Les lavandières 1895 (peut être de Houesville)

Par: Camille Pissarro 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré la résistance au progrès,  le lavoir est remplacé par les lessiveuses, puis vers

les années 60 par les machines à laver.

Allez Messieurs, un petit effort on mets les chaussettes dans le paniers à linges. Un peu de tendresse dans ce monde de brute, car une fois de plus, c'était encore aux femmes qu'incombaient cette tâche.

Pour tout savoir, notre lavoir qui se trouvait au lieu dit "le lavoir" il en est question dans les archives communales en date  22 avril 1955 sous la forme "de la suppressions du lavoir".

Vous avez des photos, un témoingnage ce site est le vôtre.